Non. Le système de sécurité est relié au réseau national de centres de télésurveillance. Le personnel accuse réception des signaux d’alarmes et détermine les mesures propres aux circonstances (validation de l’alarme, appel des pompiers, de la police ou du personnel médical d’urgence, selon le cas).